Flotte automobile et Loi LOM : Décryptage

La loi d’orientation des mobilités (LOM) est parue dans le journal officiel le 26 décembre 2019. Cette loi a pour objectif d’effectuer une transition énergétique nationale. Quels acteurs sont concernés par cette loi ? Les entreprises, les parkings, les copropriétés, les collectivités territoriales…

Les trois piliers de la loi LOM (La loi d’orientation des mobilités) sont les suivants :

  • Un investissement plus important dans les transports du quotidien.
  • Facilité et encouragement d’un déploiement de nouvelles solutions de mobilité.
  • La transition pour une mobilité plus verte.

C’est une loi importante à connaître car elle impact de nombreux acteurs. Elle tient à renforcer les obligations d’équipements pour toutes ces différentes infrastructures. L’Etat a de grandes ambitions concernant cette nouvelle loi, en effet la vente de véhicules thermiques ne sera plus autorisée d’ici 2040.

Quel impact sur les flottes de véhicules électriques ?

En effet, les entreprises font partie des acteurs concernés par cette nouvelle réforme. La loi LOM indique que les usagers de véhicules électriques doivent pouvoir recharger leurs véhicules partout sans aucune difficulté (et cela, même au travail). L’objectif de l’Etat est de multiplier par 5 les points de recharge d’ici 2022.

Afin d’atteindre cet objectif ils ont mis en place différentes obligations à respecter :

  • Les parkings neufs et rénovés de plus de 10 places doivent obligatoirement être équipés de bornes de recharge.
  • Permettre à tous les salariés équipés d’un véhicule électrique de pouvoir le recharger gratuitement sur son lieu de travail.

En plus de cela, d’autres obligations se présentent aux flottes de véhicules électriques. La loi fixe des objectifs chiffrés et datés à respecter :

  • En 2022, les véhicules à faible émission devront constituer 10% du parc automobile de l’entreprise.
  • En 2024, 20% des véhicules du parc devront être à faible émission.
  • En 2027, 35 % des véhicules du parc devront être à faible émission.
  • En 2030, l’entreprise devra comptabiliser 50 % de véhicules à faible émission.

Les entreprises vont devoir respecter ces différents quotas concernant leur flotte.

Transition vers une flotte électrique : plus d’avantages que de contraintes !

Au premier abord, on pourrait croire que cette transition est une véritable contrainte. Détrompez-vous! Cela s’avère être une véritable opportunité pour votre organisation et vos collaborateurs ! C’est une transition technique certes mais qui est en réalité simple et riche en atouts. Ce sont très souvent les contraintes qui sont mises en avant :

  • Le coût d’achat d’un véhicule électrique est plus important que celui d’un véhicule thermique.
  • Il est nécessaire d’acquérir des connaissances supplémentaires liées à la technologie et à la mécanique pour gérer sa flotte.
  • Une tarification limitée.

Vous vous demandez donc certainement « quels avantages tirer avec une flotte électrique ? ».

Moins de frais, plus de contrôle sur votre flotte

En moyenne, l’achat d’un véhicule électrique est 1.5 fois plus cher si nous comparons à un véhicule thermique. Mais est-ce-que l’on vous a dit qu’ils sont aussi beaucoup plus rentables sur le long terme ? Voyez-vous, ce sont des freins mais après plusieurs études (comme celle de l’UFC Que Choisir) nous voyons que le taux d’amortissement est plus intéressant avec un véhicule électrique.

  • Dans un premier temps, les véhicules électriques ont des coûts d’exploitation inférieurs si nous comparons aux véhicules thermiques.
  • Ensuite, concernant la maintenance : une utilisation plus simple et des frais moins importants.
  • De plus, un parc totalement électrique et digital vous permet un contrôle total sur la gestion de votre flotte.
  • Pour finir, le passage à l’électrique va directement impacter (positivement !) l’empreinte carbone de votre entreprise.

Il faut donc noter de nombreuses améliorations à la fois auprès de vos collaborateurs, mais aussi auprès du public externe. Vous aurez une meilleure gestion de votre flotte en utilisant une plateforme totalement digitale. Une bonne gestion vous permettant d’analyser l’activité énergétique ainsi que l’utilisation de vos véhicules.

Enfin, cette action concrète de transition écologique permettra à votre organisation de gagner en attractivité auprès de nombreux acteurs (nouveaux recrutements, clients, partenaires commerciaux…).

Des coûts d’installation moins importants que ce que vous pensez

En effet, cette loi est aussi une opportunité pour les flottes concernant les coûts d’installation. Les entreprises peuvent bénéficier de subventions. Ces subventions sont présentes afin d’aider les entreprises à respecter les différentes obligations de l’Etat. Elles se présentent sous différents programmes que vous pouvez retrouver ici (lien page concernant les subventions).